M A A K Y O

Yo ! De retour au restaurant avec un petit carré noir et blanc indonésien ?

Maakyo - web app

Les clients des bars et restaurants devront désormais s’habituer à partager leur table avec un petit carré noir et blanc. Le QR code (pour « Quick response code ») est un petit logo qui pourrait bien faciliter la mise en place des gestes barrières par les restaurateurs. C’est le pari de la jeune start-up MaakYO (Makan = manger en indonésien et Yo = le salut universel).

« J​’ai beaucoup d’amis dans la restauration. Plus le confinement avancé, plus je les sentais inquiets pour leur business. En discutant sur Zoom on s’est demandés comment leur permettre d’ouvrir leur établissement le plus vite possible tout en respectant les gestes barrières​ », explique Greg le dirigeant de MaakYO. Avec son ami Sébastien et Christophe, leur associé, ils réfléchissent alors à une solution facilement utilisable, rapide à mettre en place et peu coûteuse : le QR Code. Tous les trois, confinés dans des pays différents, ils travaillent jour et nuit et montent le projet en à peine un mois. Avec le QR code, pas besoin d’appli. Une fois attablés, les clients photographient le QR Code et le menu du bar ou du restaurant s’affiche directement sur leur smartphone.

Grâce à ses « cartes numériques » écologiques et respectueuses des futures normes sanitaires, les clients et le personnel n’auront aucune carte à manipuler. Il est également possible d’appeler le serveur ou encore de commander directement son menu. Puis, au moment de l’addition, grâce à MaakYo, le client a aussi le choix de payer sans contact depuis sa table ou directement en caisse. Idéal pour les clients et pratique pour les restaurateurs.

Premier client : le grand chef Florent Ladeyn

« ​Nous avons aussi voulu faciliter le travail des personnels des bars et restaurants. Notre système de QR Code est simple d’utilisation et, surtout, c’est l’un des rares qui est 100 % intégré au système de caisses, Tiller System ​», précise Greg. En clair, les commandes des clients arrivent directement sur le logiciel de caisse sans coût supplémentaire. De quoi gagner un temps précieux. Premier à tester leur solution, le BierBuik, un estaminet lillois nouvelle génération créé par Kevin Rolland et le grand chef Florent Ladeyn. « ​On avait hâte de rouvrir, et ce QR code va non seulement nous permettre de respecter les gestes barrières mais aussi, je l’espère, de mieux expliquer nos produits et, notamment, nos bières que nous brassons sur place avec des produits locaux​ », se réjouit l’ancien candidat de Top Chef.

En option, la jeune start-up propose également d​’ajouter ​des photos et des descriptions des plats, de gé​olocaliser les personnes dans le restaurant, de personnaliser les QR Code ​et de traduire les menus en anglais, en espagnol et en portugais.

Greg et ses associés sont persuadés qu’au-delà de cette période de dé-confinement, l’avenir des bars, hôtels et restaurants passe par la digitalisation de leurs services. Ces trois-là ne vont pas attendre d’être à nouveau confinés pour travailler sur d’autres projets, afin de faciliter le travail de leurs amis restaurateurs. Comment dit-on « service » en indonésien ?

Prix: le menu digital est gratuit !
Contact Presse : ​coucou@maakyo.com​

Photo Maakyo aux chineurs